Vendredi 28 janvier 2022, « jour de la protection des données », c’était l’occasion de faire un focus sur ce qui est mis en place dans le groupe Centum Adetel/Adeneo pour la protection des données personnelles.

Les données personnelles nous concernent tous, elles comprennent tous les éléments qui permettent de nous identifier en tant que personne et qui, parfois, servent à des activités très commerciales.
Chez Centum, nous gérons ainsi des données personnelles qui concernent nos salariés, nos clients, nos fournisseurs et des tiers, comme les candidats à qui nous proposons un poste, les étudiants à qui nous proposons un sujet de stage…

Nous avons le souci de gérer ces données en conformité avec la réglementation applicable. Avant même l’entrée en vigueur du Règlement européen sur la protection des données (GDPR), nous disposions d’un Correspondant Informatique et Libertés (CIL), correspondant CNIL dans l’entreprise, depuis 2012.

Depuis 2018, le sujet de la protection des données est désormais piloté par le « Comité DPO ». Ce comité regroupe tous les mois un représentant de la direction générale, des ressources humaines, du service juridique et du service informatique. Au début, il a restructuré la gestion des données personnelles dans le groupe : quelles sont les données manipulées par l’entreprise et pour quelles raisons, où allons-nous les stocker, quelle durée d’archivage, qui doit y avoir accès en interne et éventuellement à l’extérieur de l’entreprise… Il a maintenant un rôle d’auto-contrôle et de point d’entrée officiel pour traiter les demandes qui sont émanes de tout horizon sur ce thème. Le Comité DPO identifie et engage les actions nécessaires pour assurer le respect des données personnelles, nécessaires aux activités du Groupe, tout en s’assurant de leur usage conforme, dans un environnement réglementaire toujours plus exigeant.

Par Lucie Violay-Meslet, Juriste & Xavier Benoit, Vice-Président Technique, Innovation et Qualité.

Play Our Corporate Film